Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - gestion

Fil des billets

mardi, 8 septembre 2015

Peut-on encore négliger la gestion de l’entreprise ?


Les lacunes de gestion comptent pour beaucoup dans les statistiques concernant les entreprises qui disparaissent. De fait, ne pas investir dans une gestion comptable et administrative efficace, revient à fragiliser votre entreprise. Une bonne raison pour susciter l’implication des dirigeants dans des procédures de gestion efficaces et la mise en place d’indicateurs de gestion régulièrement mis à jour.

stop phobie administrative

Hiérarchiser les priorités

Les dirigeants doivent se battre sur tous les fronts. C’est encore plus vrai en phase d’amorçage, lorsque les créateurs de projet se battent pour mettre un produit ou un service sur le marché et générer du cash le plus vite possible. Au début, les dirigeants veulent consacrer l’essentiel de leur temps au développement de l’entreprise, quitte à remettre à plus tard l’organisation administrative et comptable. Pourtant, ce qui est fait au bureau contribue à la crédibilité de l’ensemble. Devenir et rester une entreprise agile fait donc partie de la stratégie de l'entreprise.

Lire la suite...

vendredi, 30 août 2013

Simplification administrative : des projets qui concernent les petites entreprises

simplification_administrative_PME_TPEQuelques unes des mesures envisagées pour simplifier la gestion administrative des PME et TPE semblent dignes d'intérêt. Le choc de simplification est ambitieux. Effet d’affiche ou réforme effective ? Des affaires à suivre dans les prochains mois.

Reconnaissance légale du crowdfunding

Cette nouvelle tendance bénéficiera d’une reconnaissance juridique : le recours au financement participatif devrait recevoir un cadre légal simplifié dès le premier trimestre 2014.

Comptes annuels des TPE : ce qui va changer

Les règles d'établissement et de publication des comptes annuels seront allégées dès le 1er janvier 2014. Les sociétés de moins de 10 salariés seront dispensées de la rédaction de l'annexe comptable. Sur option, ces petites entreprises pourront choisir de ne plus publier leurs comptes annuels. (Ce qui ne les dispensera nullement de tenir une comptabilité :) ). Des mesures de simplification administrative concernant les sociétés de moins de 50 salariés sont également prévues. Celles-ci pourront établir un bilan et un compte de résultat simplifiés. La fin de l'obligation de publication des comptes des sociétés de 11 à 50 salariés n’est pas encore à l’ordre du jour.

Cessions de parts dans les sociétés de personnes

Pour éviter le matraquage fiscal des chefs de petites entreprises qui partent à la retraite, un abattement forfaitaire de 500.000 euros sera pratiqué sur le montant de leur plus-value. Ces nouvelles règles s'appliqueront rétroactivement aux cessions effectuées à partir du 1er janvier 2013.

Fiscalité : quelques aménagements pour l'IS.

Le calendrier fiscal va être simplifié. Le relevé de solde de l’impôt sur les sociétés sera aligné sur la date de dépôt de la liasse fiscale applicable à l’entreprise (Actuellement, les sociétés doivent avoir calculé leur solde d’IS à payer jusqu’à 6 semaines avant la finalisation de la liasse fiscale, ce qui est peu pratique, même pour nos entreprises agiles ;) ).

En matière de fiscalité, toujours, un système de modularité des acomptes trimestriels de TVA, propres au régime simplifié d’imposition devrait être mis en place dès 2014. Ces acomptes deviendraient semestriels à partir de 2015.

Même le RSI veut s’améliorer

Actuellement, il y a un décalage de deux ans entre le paiement des cotisations sociales des chefs d'entreprises non-salariés, par rapport à l’année de perception des revenus à partir desquels les charges sont calculées. Le RSI (Régime Social des Indépendants) propose une réforme du financement de la sécurité sociale visant à rapprocher le paiement des charges sociales des indépendants de la période de perception des revenus qui en composent l’assiette. Hâtons-nous lentement : c’est pour 2015.

Attendons les lois et arrêtés d'applications, mais reconnaissons que certaines mesures vont dans le sens de la recherche d'efficacité professionnelle qui anime les entrepreneurs lecteurs de ce blog.

formation-compta-petites-entreprises

vendredi, 24 mai 2013

A quoi tient une bonne gestion de l’entreprise ?

La réponse tiendrait en peu de mots : une bonne gestion, c’est une question de volonté. C’est une bonne nouvelle : parvenir à un mode de gestion fiable est accessible à toutes les entreprise. Une bonne gestion s’obtient par la mise en place d’une certaine organisation.

Passons en revue les facteurs que les gérants doivent prendre en compte pour penser l’organisation administrative de l’entreprise afin d’en fiabiliser la gestion :

  1. Quels temps forts et récurrents rythment l’activité ?
  2. Quelles sont les priorités stratégiques ?
  3. Quels sont les indicateurs-clés à suivre régulièrement ?
  4. Quels sont les activités secondaires ou moins stratégiques ?

En se mettant en question sur ces sujets, l’entrepreneur pourra aménager son planning ainsi que celui de ceux qui l’aident.

Mais cela va (cela devrait aller ;) ) beaucoup plus loin :

formation dirigeants entreprisesL’examen objectif des plannings des semaines ou des mois passés permet de déceler les périodes ou « cela a coincé ». Trop de temps passé sur une tâche récurrente ? Des difficultés à telle période pour faire, dans les délais, l’ensemble des tâches indispensables, des retards, commerciaux, comptables ou administratifs ? Il y a lieu d’analyser ces expériences douloureuses, qui peuvent décrédibiliser l’entreprise (le mode « charrette » se respire de loin).

Comme rien n’est plus démoralisant que de buter toujours sur le même obstacle, il est indispensable de prendre le temps de noter ce qui fonctionne et de s’en inspirer pour formaliser des procédures. C’est là qu’intervient la volonté. Des notes de procédures permettent de gagner du temps sur les travaux répétitifs et elles facilitent une éventuelle délégation.

Les procédures formelles ne sont donc pas l’exclusivité des grandes entreprises. Au contraire, s'habituer, se former au "vite fait, bien fait" prend tout son sens dans les PME et TPE dont les ressources sont limitées. Le concept "entreprise agile" c'est aussi et surtout pour les petites entreprises. Et, pour évoquer le pire, la faute de gestion, concerne aussi les mandataires sociaux des TPE et des PME.

formation-compta-petites-entreprisesAutant prévenir que guérir, le web regorge de conseils et d’outils pour aider les entrepreneurs à structurer leur gestion en s’organisant. Comme parfois, un stimuli extérieur est nécessaire pour s’atteler à la formalisation de l’organisation et du pilotage de l'entreprise, Adjuvamus Management Support a développé une méthode d’accompagnement et des formations courtes et concrètes pour aider les PME à fluidifier le travail, en organisant les dossiers physiques ou numériques, en donnant à chaque chose son importance et son ordre logique, et en aidant les dirigeants à exploiter au mieux leurs propres documents pour leur permettre la bonne action et la bonne décision au bon moment.