Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - entreprises agiles

Fil des billets

jeudi, 7 novembre 2013

La direction administrative et financière joue un rôle clé dans la communication de l’entreprise.


le-daf-communiquant-de-l-entreprise
Dans un précédent billet, je décrivais le rôle de communiquant endossé par les DAF et autres comptables, à l'intérieur même de l'entreprise. Mais les responsables financiers ont aussi une place à part dans la communication destinée au tiers à l'entreprise.

Comme le personnel commercial, la direction administrative et financière est régulièrement en contact avec la clientèle. Le client juge l’entreprise tant sur sa production de produits ou services que sur le côté pratique de son dossier. L’acheteur tiendra compte de la fiabilité, la promptitude et l’amabilité apportée pour lui fournir les informations qu’il réclame au sujet de la gestion administrative de son compte. Dans ce contexte, la crédibilité et le sérieux des Hommes de chiffres peuvent être un atout précieux, pour convaincre les indécis: clients, fournisseurs ou partenaires de tout ordre.

Les comptables sont aussi en première ligne pour encaisser à temps, voire relancer un client qui tarde à payer ses factures. L’art de la communication et de la persuasion sont ici encore au cœur de la réussite du métier de gestionnaire.

Le comptable moderne est aussi un négociateur

Dans les petites et moyennes entreprises, voire dans les ETI, les comptables sont également en charge des services généraux : négocier des fournitures, la maintenance informatique, la flotte de véhicules, voici encore une corde à l’arc du responsable administratif et financier ou du comptable. Des qualités de médiateur sont nécessaires au financier. Pour bien acheter, certes, mais aussi pour apaiser les éternels mécontents, pour qui les services généraux ne sont jamais à la hauteur.

S'agissant des achats stratégiques (marchandises ou sous-traitants), le directeur administratif et financier est dépendant : les dirigeants opérationnels passent ce type de commandes en fonction des besoins d’exploitation. Au comptable d’obtenir, ensuite, les documents légaux. A lui de dégager la trésorerie nécessaire pour le règlement. Ici encore, sens du contact envers les opérationnels et diplomatie envers les fournisseurs sont indispensables !

Pour finir en beauté, le cas du banquier et celui des actionnaires : il s’agit d’interlocuteurs exigeants avec lesquels le comptable doit pouvoir tenir l’échange. Reportings et liasses fiscales sont les outils les plus probants, pour ce public-là. Mais la confiance inspirée par un directeur administratif et financier ou un responsable comptable s’établit aussi via un relationnel personnalisé.

Lien vers le billet consacré au rôle du directeur administratif et financier dans la communication interne de l'entreprise.

vendredi, 13 septembre 2013

Comptabilité : 4 bonnes raisons pour la tenir à jour


comptabilité : n'improvisez pas
Quelle que soit la solution retenue pour tenir la comptabilité, les entreprises agiles disposent de comptes à jour. Leurs dirigeants sont plus autonomes et plus réactifs dans leurs actes de gestion.

La comptabilité, en bonne et due forme est un outil indiscutable au service de l’entrepreneur. Dans ma pratique de conseil pour la gestion des organisations, il n’est pas un jour sans que je m’appuie sur les comptes, établis en interne ou par l’expert-comptable de mon client, pour tirer des enseignements objectifs sur la situation réelle d’une affaire. C'est affaire de normes, c'est ingrat, mais la comptabilité ne trompe pas. (Serait-ce pour préserver leurs rêves que quelques-uns évitent d'être trop précis dans les comptes ? ;) )

Le rôle du dirigeant d’entreprise est dans l’anticipation et non dans le constat des travaux-finis. Voici de bonnes raison de tenir vos comptes régulièrement sans attendre l’établissement de votre liasse fiscale, par obligation et, à postériori par rapport à la marche des affaires.

Disposer d’une comptabilité à jour permet :

  • La gestion du BFR : pas de prévisionnel de trésorerie précis sans recensement régulier des droits et engagements de l’entreprise.
  • Le contrôle interne : recouper et vérifier l’exactitude du reporting souvent établi sur des données extra-comptables.
  • L’anticipation stratégique : pour l'entreprise agile, savoir, ou en en est avant la fin de l’année permet d’adapter les décisions de gestion. Certaines corrections ou options ne sont plus possibles, une fois le 31 décembre passé, c’est alors le temps des « si j’avais su …».
  • Le renforcement de la crédibilité : la disponibilité, en temps réel, d’informations comptables rassure le client sur l’état de son compte, le salarié sur son appartenance à une organisation maîtrisée, le fournisseur sur sa créance et le banquier sur son risque, les administrations sur le respect des délais déclaratifs, etc.
  • ...

Vous pouvez, à votre guise, nous proposer des items à rajouter concernant les bonnes raisons de tenir une comptabilité à jour.

La comptabilité est universelle

Le propos est de démontrer que l’organisation d’une comptabilité à jour n’est pas une option. Certes, le dispositif doit être adapté : une TPE n’est pas dans le contexte d’une PME ou d’une entreprise de taille moyenne (ETI). Cependant, en relisant l’énumération en tête de cet article, vous reconnaîtrez que les raisons de disposer de comptes bien à jour touchent toutes les entreprises soucieuses de professionnaliser la gestion.

Les statistiques sont inchangées depuis des années : des lacunes dans la gestion viennent expliquer la disparition précoce de nombreuses entreprises, alors même que celles-ci avaient rencontré leur marché.

On n’apprend pas la comptabilité en quelques heures. Mais on doit apprendre à ne plus « avoir peur des comptes »

Comptabilité rime avec volonté

Un entrepreneur est supposé disposer, de facto, d’un « volume de cerveau » qui lui permet de venir à bout de défis très divers, dans son rôle d’Homme-orchestre. Il n’y a donc pas de raison qu’un dirigeant ne trouve pas la solution qui lui convienne pour disposer de comptes à jour. Au besoin, il peut suivre une formation comptabilité, pour faire lui-même ou déléguer très efficacement à ses salariés ou à son expert.

formation-compta-petites-entreprises