Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - efficacité professionnelle

Fil des billets

mercredi, 15 octobre 2014

Formation professionnelle continue : aussi dans les TPE

formation-professionnelle-continue Les chefs de petites d'entreprises, sous estiment parfois l’opportunité que présente la formation professionnelle, pour eux-mêmes et leur salariés. Mais voilà : les entreprises dont le personnel ne se forme pas courent le risque de se voir un jour distancées par celles qui savent prendre le temps d’investir dans le capital humain.

Les méthodes de travail changent, de nouveaux outils permettent des gains de productivité, bref, le changement, c’est tout le temps. Seules certaines professions, dont l’activité est règlementée, sont tenues d’actualiser leur efficacité professionnelle tout au long de leur carrière en suivant un programme de formation professionnelle continue. Alors, la formation n’est peut-être pas obligatoire, dans votre activité et vous ne consacrez pas de temps au recyclage des connaissances de vos forces vives ?  Si vous dirigez une petite entreprise vous pouvez considérer que :

  • partir en formation, c’est abandonner temporairement son poste de travail.
  • le coût des journées de formation professionnelle est incompatible avec votre budget.
  • les programmes des organismes de formations ne sont pas adaptés au public des PME / TPE.

Sachez pourtant que les entreprises cotisent de toute façon pour la formation de leurs salariés et que les cotisations sociales des indépendants et dirigeants non-salariés (comme les gérants de SARL) incluent une contribution pour la formation professionnelle.

Tout le monde cotise et ceux qui ne vont jamais en formation paient pour les autres, qui eux en profitent pour bénéficier de cours.

Lire la suite...

samedi, 11 octobre 2014

L’inventaire – qu’est-ce donc ?

Dans toute entreprise, la direction financière doit faire établir, une fois l’an, la liste exhaustive de tous les biens (stocks, équipements, …). Sur la base de cette liste, les comptables vont passer les « écritures d’inventaire », c’est à dire que les comptes vont être ajustés pour être l’image fidèle du patrimoine de l’entreprise, telle que « photographiée » sur le terrain à un instant T. L’enjeu n’est pas mince, c’est l’expression de la valeur de l’entreprise qui est en jeu.

Les entreprises tiennent classiquement l’inventaire de leurs stocks ou de leurs équipements. Le plus souvent la liste de tout ce qui compose le patrimoine de l’entreprise est tenue à jour, en quantité et en valeur, via des logiciels de comptabilité et/ou de gestion des stocks, des achats et des ventes. Ces outils permettent d’enregistrer, au jour le jour, les flux entrants et sortants.
inventaire.png

Cet inventaire permanent, facilité par l’informatique, n’est pas probant à lui seul. La loi impose qu’un inventaire extra-comptable soit réalisé une fois par an. Concrètement il s’agit du comptage physique des stocks et des autres biens détenus par l’entreprise. Cette opération de recensement systématique permet d’ajuster les quantités et valeurs retenues pour établir le bilan comptable, soit la situation patrimoniale annuelle de l’entreprise.

Le comptage –sans erreur- des stocks et immobilisations doit faire l’objet d’une préparation minutieuse pour une efficacité optimale. La direction de l’entreprise (et leurs directeurs administratifs et financiers) assume la responsabilité du bon déroulement de l’inventaire physique. S’il est assez simple de compter des produits standard confinés dans un entrepôt unique, l’inventaire physique demande déjà plus d’organisation quand il y a plusieurs lieux de stockage. Le comptage des fluides, des matières premières, des produits en cours de transformation à la date de l’inventaire, pour ne citer que ces cas, peut rapidement aboutir à des résultats imprécis en l’absence d’une réflexion bien menée, en amont, sur la procédure à appliquer.

lien_vers_fctpe.jpg

En pratique, il y a lieu de figer tous les mouvements entrants et sortants, pendant le temps du comptage. Il va falloir établir une procédure et, le jour J venu, s’assurer du bon déroulement des opérations, sur le terrain. Comment dissocier les articles déjà comptés de ceux restant à compter ? Une étiquette de couleur ? Qui va identifier les articles et autres biens endommagés ? Quel support pour matérialiser le comptage ? Qui fera autorité pour évaluer la détérioration ou l’obsolescence d’un bien ou d’un produit ?

Une fois le comptage effectué, la direction financière de l’entreprise se fondera sur les règles d’évaluation en vigueur dans l’entreprise, et arrêtées par les organes de gestion, pour valoriser les inventaires. Pas question de choisir la méthode du coût moyen, pour valoriser un stock, si la règle établie les années précédentes était, par exemple celle du « Last In/First Out ». La règle est la permanence des méthodes d'évaluation, leur modification constitue une exception qui doit être motivée.

Il convient, pour chaque acteur de l’inventaire, de bien comprendre l’enjeu : établir la valeur du patrimoine de l’entreprise, selon des méthodes constantes, permettant des comparaisons dans le temps.

mercredi, 17 septembre 2014

Comment choisir son expert-comptable ?


Vous souhaitez confier la tenue de votre comptabilité à un professionnel compétent. Mais voilà : votre petite entreprise n'est pas "le dossier du siècle" dont rêvent tous les experts-comptables. Nous vous donnons quelques "ficelles" pour choisir le cabinet qui n'enfouira pas votre dossier "en-dessous de la pile".


Le mieux qu’on puisse faire, lors du choix de son expert-comptable, c’est de consulter son réseau d’entrepreneurs. Untel vous dit qu’il est content de son comptable ? Sachez faire dire à Untel les raisons de sa satisfaction ? Peut-être qu’Untel se contente d’avoir un prix plancher et qu’il souhaite voir le professionnel des chiffres le moins souvent possible, phobie administrative oblige. Un autre utilise les services du même expert-comptable depuis des années ? Sachez-les raisons de sa fidélité. En faisant la synthèse, prenez-en compte vos propres critères d'efficacité professionnelle et vos propres faiblesses avant de choisir le professionnel qu’il vous faut. 

L'expert-comptable, c'est comme le médecin et le garagiste : on en sort toujours un peu frustré, parce qu'on le paie toujours mais qu'on ne le comprend pas toujours.


Vous ne vous passionnez pas pour la comptabilité ? 

Lire la suite...

mardi, 2 septembre 2014

Dirigeants d'entreprise : quelle est votre formation en gestion ?

Certains entrepreneurs ont eu une formation initiale en gestion et finances. Ces matières, comme la comptabilité, ne sont pas toujours le meilleur souvenir de leur vie d’étudiant. Pourtant, tous ceux qui portent une petite entreprise à bout de bras ont intérêt à maîtriser leur gestion, leur comptabilité et leur reporting. L'efficacité du pilotage de l'entreprise en dépend.


Les marchés sont difficiles à conquérir et les marges sont souvent étroites. Le risque est de perdre de l'argent sans s'en apercevoir si le suivi de la rentabilité et de la trésorerie sont imprécis.

Dans le meilleur des cas, quand bien même vous exploitez un filon hyper-rentable, des lacunes dans la gestion pourraient vous empêcher de concrétiser des investissements ou d’autres opportunités de développement. 
Une gestion approximative conduit toujours au gaspillage. De surcroît, le désordre nuit à la réputation de l'entreprise.

Lire la suite...

mardi, 20 mai 2014

Adjuvamus Management Support : organisme de formation en gestion et comptabilité depuis 2010

Adjuvamus est un centre de formation, autant qu'un prestataire en direction administrative. Nous vous proposons ici un accès simplifié vers notre offre de formation (pub!). Thierry Goemans forme des gestionnaires d'entreprise au travers de programmes courts, personnalisés et basés sur la pratique.

Le thème central de ce blog tourne autour de l'importance, pour un gestionnaire d'entreprise, de maîtriser les chiffres pour l'anticipation stratégique. Comptabilité à jour, contrôle interne et contrôle de gestion sont les composantes nécessaires pour aider l'entrepreneur à se baser sur des indicateurs-clés, pour prendre les bonnes décisions au bon moment. Une gestion "bordée" est nécessaire en termes d'efficacité professionnelle.

Adjuvamus Management Support est officiellement enregistré comme centre de formation depuis 2010. Nous ne nous contentons pas de donner des conseils, nous aimons transférer des compétences.

Comptabilité et contrôle de gestion ne doivent pas nécessairement être le passe-temps favori des entrepreneurs; mais le pilotage de l'entreprise et une délégation intelligente et efficace des travaux comptables est plus confortable quand le dirigeant de PME comprend les données, stratégiques ou légales, dont il dispose au travers à d'une comptabilité et de procédures administratives adaptées à ses besoins.


formation-compta-petites-entreprises

Notre site formation-compta-tpe.fr présente notre conception de la formation en comptabilité et gestion des TPE et PME, ainsi que nos programmes de formation individualisés, "à la carte". Vous y trouverez aussi de nombreuses références de clients satisfaits. Allez y faire un tour!

- page 2 de 9 -