Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - économie responsable

Fil des billets

dimanche, 9 mai 2010

Salade grecque

L’idée de ce billet à ranger dans la catégorie "Humeurs de Thierry", m’est venue en réaction à la crise grecque : Est-il si surprenant qu’un pays fasse faillite, s’il est gouverné avec des principes identiques à ceux appliqués ces dernières années dans le secteur marchand ? C’est le capital qui fait l’élection. Les rois du pétrole, par exemple, ont fait les présidents des Etats-Unis du siècle dernier. En Europe, la proximité des gouvernants avec les fortunes d’affaires est connue et le lobbying politique comme les campagnes électorales, sont financées par ceux qui veulent défendre leurs intérêts économiques.

crise Grèce Union-Européenne

Lire la suite...

samedi, 14 novembre 2009

Aider les entreprises en difficultés

Le Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) est une association récemment créée, pour accompagner les chefs d’entreprises en difficultés, dans les Yvelines et le Val d'Oise.

Quel est l'objet du CIP ?

Aucune entreprise ne doit rester seule face à ses difficultés, c’est l’engagement collectif de chacun des acteurs impliqués au sein du CIP. Le but c'est écouter et informer pour le traitement et la prévention des difficultés des entreprises.!!!!

Lire la suite...

samedi, 21 février 2009

Mot d'ordre : "La Ferme"!

Inauguration, ce samedi 21 février, du salon de l'agriculture 2009 par Nicolas Sarkozy.

S'il ne pourra poser un lapin aux agriculteurs, malgré un agenda surchargé, le Président de la République, après avoir été trainé dans le fumier suite à une saillie mal négociée, l'an dernier marchera sur des oeufs pour éviter les vacheries des agriculteurs et éleveurs qui craignent de finir sur la paille.

L'entame de ce billet est un peu facile, venons en donc au fonds, qui concerne tous les consommateurs et la filière agricole dans son ensemble. Hier matin, sur RMC, Jean-Jacques Bourdin indique que l'entrecôte a augmenté de 6 euros le kilo, dans l'étal des bouchers, entre 1990 et 2009 alors que le prix de l'animal, payé à l'éleveur n'a cessé de baisser. Le constat est le même dans la filière porcine.

L'augmentation du prix de la viande vendue aux ménages associée à la baisse constante des revenus des producteurs est symptômatique d'un dysfonctionnement du système économique. De la ferme à notre assiette, ce sont les distributeurs qui font du gras.

Mon boucher me disait l'autre jour qu'il peinait à trouver de la marchandise de qualité. Agriculteurs et éleveurs ont fini par se faire laminer par le puissant lobby des distributeurs. Il y a donc de moins en moins de producteurs.

Les distributeurs ont adopté une stratégie de court terme : A force de l'étoufer, ils ont tué la poule aux oeufs d'or. Quelle est la valeur du modèle économique des distributeurs, coincés aujourd'hui entre des producteurs moribonds et une consommation des ménages en berne ?

Il y a sans doute ici pour tous à réfléchir aux composantes nécessaires à une économie responsable et créatrice de valeur durable.

Finalement, j'ai peut-être raison de l'ouvrir ...

page 2 de 2 -