Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Adjuvamus a 5 ans : la fête !

5 ans adjuvamus la fête

Mon activité de DAF indépendant, sous la bannière de Adjuvamus Management support a atteint ses 5 ans.

L'occasion de faire une fête, avec des clients et avec des sympatisants : ceux du début et ceux qui contribuent de manière plus récente mais néanmoins efficace au cheminement de mon entreprise (autant dire à mon propre engagement aux côtés des dirigeants de PME).

Une ou deux photos suffiront à décrire une fête, au cours de laquelle il n'y eut ni discours ni évocation de quelque sujet business que ce soit. Le mot d'ordre de la soirée était : entertainement only !

Mon ressenti intime (un peu, seulement ;) ) sur ces 5 ans d'activités est assez facile à résumer :
5 ans Adjuvamus - gâteau

Aucune année n'a ressemblé à une autre : la seule chose dont j'ai pu constater la permanence, c'est ... le changement. L'adaptabilité et un certain opportunisme sont mes réponses à cet état de fait. Je trouve que les remises en causes sans fin, qui me permettent de donner toujours des réponses sur-mesure aux challenges proposés par les clients d'Adjuvamus (qui n'ont jamais fini de me surprendre) font de mon job une occupation fatiguante. Mais la routine aussi, c'est fatiguant.

L'argent c'est comme l'amour : quand on le cherche avec insistance, on ne le trouve pas. En revanche, l'établissement de relations empreintes d'une sincérité constante, permettant d'envisager des liens persistants à long terme, me permettent (enfin je le crois) d'être visible sur mon marché sans recourir aux ficelles, toujours un peu épaisses, d'un commercial qui peine à boucler son mois. Je me rappelle cet adage : "on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif".

Par ailleurs, en 25 ans de vie professionnelle, je n'avais plus fait cinq ans de suite dans la même entreprise depuis mon premier poste (duquel, encore boutonneux et indécis, j'avais un peu tardé à me me débiner). Si j'avais su plus tôt que, pour moi, persévérance rime avec indépendance, j'aurais attendu moins longtemps pour travailler à mon compte.

Enfin, les spécialistes de la conquête de clientèle doivent désespérer, à me lire : réunir 70 personnes pour fêter la maturité d'une entreprise et renoncer à exploiter l'événement, ne serais-ce que par un billet de blog orienté du style "Pourquoi devriez-vous travailler avec nous ?", c'est un non sens commercial. C'est vrai, mais il sera temps de redevenir terre-à-terre dans le prochain billet.