Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Formation professionnelle continue : aussi dans les TPE

formation-professionnelle-continue Les chefs de petites d'entreprises, sous estiment parfois l’opportunité que présente la formation professionnelle, pour eux-mêmes et leur salariés. Mais voilà : les entreprises dont le personnel ne se forme pas courent le risque de se voir un jour distancées par celles qui savent prendre le temps d’investir dans le capital humain.

Les méthodes de travail changent, de nouveaux outils permettent des gains de productivité, bref, le changement, c’est tout le temps. Seules certaines professions, dont l’activité est règlementée, sont tenues d’actualiser leur efficacité professionnelle tout au long de leur carrière en suivant un programme de formation professionnelle continue. Alors, la formation n’est peut-être pas obligatoire, dans votre activité et vous ne consacrez pas de temps au recyclage des connaissances de vos forces vives ?  Si vous dirigez une petite entreprise vous pouvez considérer que :

  • partir en formation, c’est abandonner temporairement son poste de travail.
  • le coût des journées de formation professionnelle est incompatible avec votre budget.
  • les programmes des organismes de formations ne sont pas adaptés au public des PME / TPE.

Sachez pourtant que les entreprises cotisent de toute façon pour la formation de leurs salariés et que les cotisations sociales des indépendants et dirigeants non-salariés (comme les gérants de SARL) incluent une contribution pour la formation professionnelle.

Tout le monde cotise et ceux qui ne vont jamais en formation paient pour les autres, qui eux en profitent pour bénéficier de cours.

Pour ce qui concerne les programmes, on trouve maintenant des centres de formation, qui, comme-nous, prennent en compte les besoins spécifiques des petites entreprises et construisent des programmes à la carte, tout en s’adaptant aux contraintes de temps des stagiaires.

Comment sélectionner un organisme de formation ?

Une fois le projet de formation établi, il convient de demander un ou des devis à des organismes de formation enregistrés auprès de la Directte. Seuls les formations dispensées par les centres dits « enregistrés » peuvent être pris en charge par un organisme financeur. Le numéro d'enregistrement figure sur tous les documents du centre de formation.

Les centres de formations sont nombreux ; n’hésitez pas à comparer les offres et à exiger des renseignements précis sur le programme, le formateur, le diplôme éventuellement délivré,

En plus des centres de formations enregistrés, qui sont des entreprises commerciales, il est possible de suivre les formations inscrites au catalogue des chambres de commerce, chambre des métiers ou des centres ou associations de gestions agréés (CGA ou AGA) auxquels certains professionnels doivent adhérer, pour des raisons fiscales. Ces institutions, tout comme les syndicats professionnels proposent des formations pour un prix souvent modique. L’inconvénient, c’est que ces cours, conçus pour un public large, tiennent parfois davantage de la séance de sensibilisation à un sujet, plutôt qu’à une formation professionnelle complète.

Où s'adresser pour financer sa formation professionnelle ?

Le financement des stages est pris en charge par des organismes officiels, chargés de redistribuer les contributions des entreprises et des travailleurs indépendants à la formation professionnelle continue.

Pour le financement de la formation de leurs salariés, les entreprises doivent contacter l’OPCA dont dépend leur secteur d’activité. Le comptable de l’entreprise ou le gestionnaire des paies connaît cet organisme. Dans tous les cas, la convention collective applicable aux contrats de travail conclus par l’entreprise permet d’identifier le secteur d’activité, donc l’OPCA à contacter.

Les dirigeants de sociétés bénéficiant du statut de travailleurs-non-salariés (TNS) ou les professions indépendantes doivent s’adresser au fonds d'assurances formation (FAF) dont dépend leur branche professionnelle.

Suivez le lien pour savoir de quel fonds d'assurance formation votre entreprise dépend ?

Bon à savoir : le travailleur indépendant, mais également son conjoint, collaborateur ou associé, peut faire financer  son stage par le FAF.

Le crédit d'impôt formation

Artisans, commerçants et professionnels libéraux, l’Etat considère que la formation continue contribue au renforcement de votre efficacité professionnelle : il en résulte un avantage fiscal : toute entreprise peut bénéficier d'un crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d'entreprise : entrepreneur individuel, gérant de société, président, directeur général, administrateur ou membre de sociétés par actions.