Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les nouveaux enjeux très nobles de la DAF

DAF-nouvelles-fonctions La direction administrative et financière est désormais bien plus qu’un service comptable, qui garde des secrets et entretient des mystères. Une DAF moderne joue un rôle opérationnel dans le fonctionnement global de l’entreprise, son développement et l’améliorations des procédures. Sans oublier la communication. Le directeur administratif et financier est maintenant un partenaire indispensable pour le travail collaboratif.

Certes, la tenue des comptes et l’accès privilégié aux dirigeants restent caractéristiques des directions administratives et financières.
Certes, les dernières années, la direction financière a pu exercer une influence excessive dans certaines entreprises gagnées par le syndrome de financiarisation de l’économie.

Mais les comptables, les directeurs financiers et les contrôleurs de gestion prennent désormais une part active dans l'efficacité professionnelle de tous les services. Les DAF ont une vision globale de l’entreprise ; au quotidien, leurs compétences s’additionnent à celles des autres spécialistes du dispositif, dans le but :

  • de renforcer ou maintenir la compétitivité de l’offre,
  • de faciliter et fiabiliser les échanges d’informations, dans l’entreprise et avec les tiers,
  • d’optimiser les prises de risques, économiques, juridiques, sociaux ou fiscaux.

Loin de compter les coûts, après coup, la DAF est maintenant impliquée dans le cœur du business. Cette tendance progresse : la "direction financière-fonction support" n’existe plus. Avec la tendance à la contraction des organigrammes et la généralisation des systèmes d’informations intégrés, le DAF doit être multi-compétences.

Faisons une visite de l'entreprise :

Avec la direction générale : la DAF chiffre les hypothèses stratégiques, mesure l’activité et présente un reporting périodique.

Avec la direction informatique : la DAF participe à la mise à disposition de bases de données pertinentes, ainsi qu’à la mise en place et au contrôle de procédures d’échanges d’informations fluides et sécurisés. En l’absence de DSI, le DAF peut coiffer également cette casquette et garantir la disponibilité du système informatique.

Avec la direction commerciale : la DAF échange sur la base de données clients : de l’information financière en amont de la vente, jusqu’à l’implication de la force de ventes dans le recouvrement des créances, en aval.

Avec l’administration des ventes : les échanges récurrents portent sur la récupération, par la comptabilité, des factures de ventes, assorties des pièces justificatives qui constituent un dossier de ventes probant. L’échange de données statistiques est également fréquent entre la DAF, l’ADV et la direction commerciale.

Avec l’atelier de production : dans l’industrie, l’anticipation du planning de production impose des échanges d’informations qui permettront à la DAF d’anticiper le besoin en fonds de roulement. Le cycle de production suppose des achats, de la main d’œuvre et parfois des coûts de stockage, qu’il faudra financer, sous peine de blocage de l’entreprise.

Avec le service de recherche & développement : parce que ce département peut souvent être subventionné (CIR …), parce que la recherche coûte cher et, in fine, parce que le résultat des recherches touche à la stratégie et donc aux prévisions budgétaires, la DAF s’intéresse activement à l’avancement de la R&D.

Avec la DRH, la direction des achats, …

Ces quelques mises en situation illustrent combien la direction administrative & financière, ainsi que le contrôle de gestion, se posent concrètement comme partenaires opérationnels de l’ensemble de l’organigramme, dans l'entreprise agile.

Aujourd’hui, les choses évoluent. Avec la DG, la Direction administrative & financière reste en première ligne pour le pilotage de l’entreprise ; mais elle joue également de nouveaux rôles nobles : elle est en-même temps fournisseur d’information, facilitateur de process et conseil auprès des services fonctionnels ou des fonctions support, pour une rentabilité accrue.

Par ailleurs, il n’est pas rare que la conduite du changement soit confiée à la direction financière, en raison de la connaissance transversale de l’entreprise qu’ont les moutons à 5 pattes qui animent la fonction finance.