Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La direction administrative et financière joue un rôle clé dans la communication de l’entreprise.


le-daf-communiquant-de-l-entreprise
Dans un précédent billet, je décrivais le rôle de communiquant endossé par les DAF et autres comptables, à l'intérieur même de l'entreprise. Mais les responsables financiers ont aussi une place à part dans la communication destinée au tiers à l'entreprise.

Comme le personnel commercial, la direction administrative et financière est régulièrement en contact avec la clientèle. Le client juge l’entreprise tant sur sa production de produits ou services que sur le côté pratique de son dossier. L’acheteur tiendra compte de la fiabilité, la promptitude et l’amabilité apportée pour lui fournir les informations qu’il réclame au sujet de la gestion administrative de son compte. Dans ce contexte, la crédibilité et le sérieux des Hommes de chiffres peuvent être un atout précieux, pour convaincre les indécis: clients, fournisseurs ou partenaires de tout ordre.

Les comptables sont aussi en première ligne pour encaisser à temps, voire relancer un client qui tarde à payer ses factures. L’art de la communication et de la persuasion sont ici encore au cœur de la réussite du métier de gestionnaire.

Le comptable moderne est aussi un négociateur

Dans les petites et moyennes entreprises, voire dans les ETI, les comptables sont également en charge des services généraux : négocier des fournitures, la maintenance informatique, la flotte de véhicules, voici encore une corde à l’arc du responsable administratif et financier ou du comptable. Des qualités de médiateur sont nécessaires au financier. Pour bien acheter, certes, mais aussi pour apaiser les éternels mécontents, pour qui les services généraux ne sont jamais à la hauteur.

S'agissant des achats stratégiques (marchandises ou sous-traitants), le directeur administratif et financier est dépendant : les dirigeants opérationnels passent ce type de commandes en fonction des besoins d’exploitation. Au comptable d’obtenir, ensuite, les documents légaux. A lui de dégager la trésorerie nécessaire pour le règlement. Ici encore, sens du contact envers les opérationnels et diplomatie envers les fournisseurs sont indispensables !

Pour finir en beauté, le cas du banquier et celui des actionnaires : il s’agit d’interlocuteurs exigeants avec lesquels le comptable doit pouvoir tenir l’échange. Reportings et liasses fiscales sont les outils les plus probants, pour ce public-là. Mais la confiance inspirée par un directeur administratif et financier ou un responsable comptable s’établit aussi via un relationnel personnalisé.

Lien vers le billet consacré au rôle du directeur administratif et financier dans la communication interne de l'entreprise.