Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Plan de trésorerie : un indicateur de gestion indispensable

Toutes les entreprises sont tributaires de la trésorerie disponible. Le niveau de liquidité disponible influe directement sur les décisions de gestion prises chaque jour dans l’entreprise. Pour faire simple, le Fonds de Roulement est le montant de cash nécessaire pour permettre à l’entreprise de payer ses dettes (achats, salaires, frais fixes) sans être à court d’argent, en attendant d’encaisser les créances clients.

Les PME/TPE sont particulièrement vulnérables aux retards d’encaissements et/ou à la contraction des délais de décaissements. Dans ce type d’entreprises, le suivi des mouvements de trésorerie et leur anticipation dans un tableau de budget de trésorerie font partie des indicateurs de gestion indispensable pour le pilotage de l’entreprise.
Tenir un budget de trésorerie permet aussi d'évaluer le besoin en fonds de roulement (BFR) de l'entreprise.
subvention travaux de gestion

Le tableau de suivi de trésorerie s’établit en tenant compte de l’expérience du passé (exercice ou mois précédents) mais aussi en fonction des dates d’échéances des achats restant à décaisser (dépenses prévues) et des factures clients restant à encaisser (recettes prévues). Seules les charges variables sont difficiles à estimer et à situer dans le futur. Etablir un budget de trésorerie n’est donc pas si compliqué que cela pour celui qui connaît bien son entreprise, Il faut lister exhaustivement recettes et dépenses prévisibles, puis les positionner dans le temps. On admettra une marge d’erreur, qui s’amenuisera au fur et à mesure que le contrôleur de gestion qui s’y essaye acquiert l’expérience. Un plan de trésorerie est, par ailleurs, d’autant plus facile à mettre à jour si on s’y colle régulièrement : disons une fois par quinzaine, minimum une fois par mois.
Il faut, en tout cas à chaque fin de mois, de remplacer les données prévisionnelles par les données réelles, conformément au relevé bancaire. Ainsi, le prévisionnel part toujours du dernier solde de liquidités disponible constaté par la (les) banque(s) de l’entreprise.

Le Plan de Trésorerie comprend l’historique des encaissements et décaissements de l’entreprise, mois par mois. Les entrées et sorties de fonds sont reportés à date, tout en tenant compte de la TVA. Cela permet selon une périodicité choisie (mois, quinzaine, …) d’établir le solde et les cumuls de trésorerie.

Un prévisionnel de trésorerie permet au comptable ou au dirigeant d’évaluer le niveau de sorties d’argents qu’il peut consentir sur une période donnée et, le cas échéant, d’anticiper un manque de liquidité à venir (en faisant appel au crédit bancaire, à l’escompte de créances ou en réaménageant son plan de règlement des dettes).

Le budget prévisionnel de trésorerie couvre en général une période de 6 mois ou d’un an, étant entendu que, plus on s’éloigne dans le temps, plus il est difficile d’être précis.

Demandez-nous un modèle de plan de trésorerie.

Suivre Adjuvamus sur Twitter
Devenir Fan de laPage Adjuvamus sur Facebook