Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mon comptable m’a donné son feu vert

« C’est mon directeur financier qui me l’a conseillé !».

Je suis amusé par ce slogan, entendu à la radio, dans une publicité pour un véhicule utilitaire. Ce message cible clairement les dirigeants de petites entreprises.

En tant que Directeur Administratif et financier freelance, je constate que les clichés ont la vie dure : les « pubards » jouent sur l’image du comptable raisonnable, censeur, économe, pour ne pas dire « radin ». Un comptable ne peut recommander l’achat d’une belle fourgonnette à son patron que si, en plus de faire envie, ledit camion est, financièrement parlant un investissement rentable.

comptable-au-travail

Obtenir l’aval du comptable pour l’achat d’un bien dont le patron de l’entreprise rêve, tout en hésitant à y mettre le prix! Bien sûr, c’est réconcilier les hommes de terrain avec la bureaucratie. Bref, quand la publicité fédère des prescripteurs dont le jugement diverge, la vente peut se faire.

Mon propos ici, c’est l’actualité des directeurs financiers, des comptables et de tous ceux dont le métier est de produire des chiffres exacts pour aider les entrepreneurs. Or, les métiers de la comptabilité et du conseil ont changé : dans les entreprises, les comptables ne sont plus des « Mister No ! ».

Désormais les services comptables administratifs et financiers aident les dirigeants à être crédible, non seulement sur leur cœur de métier, mais aussi sur tout ce qui touche à la gestion de leur entreprise. Et c'est bien une fonction stratégique dans un environnement économique, juridique, social et fiscal complexe.

Les chefs d’entreprise ont besoin de tableaux de bord, pour mesurer objectivement la rentabilité de leur stratégie, et pour décider des investissements à privilégier. Toutes les entreprises ont également besoin d’une comptabilité bien organisée et tenue à jour pour rendre des comptes aux administrations, aux banquiers, aux investisseurs, au personnel, aux fournisseurs et ... aux clients.

Les fonctions administratives et comptables restent, aujourd’hui comme avant, des fonctions support. A mon avis, l'entreprise doit être dirigée par ceux qui en maîtrisent le cœur de métier et l’animent commercialement. Donc un comptable ne peut être le décideur suprême, que s'il dirige un cabinet comptable ;) .

Le rôle de ceux qui exercent les métiers de la finance et de la comptabilité, c’est celui du co-pilote. Les DAF, responsables comptables, contrôleurs de gestion modernes font en sorte que le patron –qui tient le manche- dispose au bon moment de toutes les informations qui lui sont utiles pour bien piloter son entreprise.

Les responsables administratifs, en structurant l’entreprise et ses process et en le faisant savoir, vont contribuer à la paix sociale, éviter ou résoudre des litiges commerciaux ou administratifs et faciliter la prise de décision. Alors, le comptable qui « autorise » son patron à s’acheter un joli camion, c’est bien fini. Les métiers de la comptabilité sont aujourd’hui des métiers de communication exercés par des hommes et des femmes de confiance formés pour s’adapter aux contraintes que les entrepreneurs rencontrent sur le terrain !

Et sinon, sur le choix de votre prochaine fourgonnette, je n'ai pas d'avis ;) .