Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Obligation de gestion : une réalité pour le dirigeant d'entreprise (best of)

Article publié la première fois le 08/04/2010

Les travaux de gestion quotidiens et la tenue à jour régulière des documents administratifs et comptables passe maintenant obligatoirement par une saisie exhaustive des informations de gestion dans des bases de données. Les logiciels de comptabilité ou d’administration des ventes ou de la relation client sont partout.

gestion de la trésorerie

Or, il n’est pas un jour ou je ne rencontre de pilote d’entreprise, qui me dise : « j’ai besoin de consacrer un maximum de temps au développement de mon cœur de métier et à mes clients, donc je néglige l’administratif et, au plus la paperasse s’accumule, au plus les dossiers non traités s’entassent au moins j’ai envie de m’y mettre. » Cette situation, fréquente, n’est pas confortable. L’entrepreneur est conscient de ses responsabilités de gestion ; une matière dans laquelle le laxisme finit par générer des difficultés d’exploitation. C'est pourquoi une aide publique est possible pour professionnaliser la gestion.

Oui, il arrive que des entreprises capotent à cause de lacunes de gestion : l’incompétence ou manque d’intérêt de la part du patron pour les travaux de gestion est la seconde cause de mortalité des entreprises de moins de 5 ans. Les échecs ainsi motivés sont d’autant plus regrettables, quand, par ailleurs, l’offre de l’entreprise et sa qualité de service sur le cœur de métier rencontre une clientèle. Dans ces cas, c’est souvent au moment même ou la réussite se dessine que les dirigeants sont rattrapés par un sac de nœuds administratif allant des déclarations fiscales et sociales ni faites ni à faire à l’incapacité de gérer la trésorerie, malgré un carnet de commande bien rempli.
Autant de situations et de casseroles lourdes à traîner au moment de faire face à la croissance en rencontrant banquiers et investisseurs. Autant de problèmes qui sautent trop rapidement aux yeux des salariés nouvellement recrutés.

Last but not least, la crédibilité de l’entreprise passe aussi par une organisation pertinente de l’administration des ventes, qui permet de renseigner prospects et clients à bon escient, même à l’improviste sur la partie administrative et ou comptable de leur dossier : dans les bureaux aussi, le client est roi !

Entrepreneurs que ce sujet interpelle (donc tout le monde), je vous renvoie à ce papier ou je vous expliquais à la fois comment piloter efficacement l’entreprise et aussi, pour les start-up, comment obtenir une subvention pour financer la mise en place de procédures administratives et comptables.