Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un DAF freelance, ça a des amis ?

Pour ce billet consacré aux contacts réseaux que je fréquente dans le cadre de mes prestations de DAF freelance et à ceux de ma blogroll (qui sont tous de vrais contacts IRL(1), j'emprunte volontiers la terminologie "amis". D'abord cela fait un joli chapô, mieux que si j'avais titré "les contacts du DAF indépendant" ou encore "Dis-papa, c'est vrai qu'un comptable ça aime rester tout seul ?". Ensuite, chacun comprend que le terme amis de 2010 connaît des acceptions nouvelles. En charge du pilotage d'une entreprise du XXIè siècle, j'essaie d'apporter du soin à la sélection de mes amis. Acception nouvelle du terme ou pas, je tente de nourrir ces relations avec respect et simplicité. Dans la vraie vie comme sur les blogs que je commente, il m'arrive de ne pas aller tout à fait dans le même sens que mon interlocuteur. En cela, la franchise consubstantielle de l'amitié reste un principe immuable aux bons échanges, fussent-ils à la sauce piquante du web 2.0.

entrepeneurs et freelances amis

Au tableau des honneurs, pas souvent exhibé ici (on est pudique quand on est comptable), le blog du Freelance, de Dominique. Ce genre de type qui porte l'optimisme et l'expérience en bandoulière : on ne dirait jamais qu'il travaille. Tout un art. Son talent est de se centrer sur autrui avec une naturelle curiosité et un recul amusé mais bienveillant. La prochaine fois que je le rencontre, je lui demanderai quand même s'il n'a besoin de rien pour lui-même. Il faudra que je me souvienne qu'il existe aussi.

Stéphanie Will est une vraie amie au sens de maintenant : nous nous sommes croisés, deux fois, mais je suis surtout son aventure d'entreprise via son blog. Peu de chose en commun entre cette Mompreneuse et le comptable qui vous sert ces lignes... De l'intérêt pour la recherche de sens qui nous tient particulièrement à coeur dans nos start-up respectives. Ne vous y trompez pas, la quête de sens n'est pas incompatible avec le pragmatisme qui sied aux affaires : on est entre professionnels.

C'est plus récemment que j'ai découvert le blog d'Anne de Rozières. Anne est rédactrice. Elle est la dernière venue dans ma blogroll mais, si elle y est, c'est, rappelons-le, parce que je choisis mes amis.

S'il me fallait justifier des raisons qui me poussent à suivre le blog des Editions Diateino, dirigées par Dominique Gibert, je dirais que, primo, je trouve que le métier d'éditeur est le plus beau métier du monde : j'aime les livres. Secundo : le pragmatisme de Dominique. Seule femme dans un groupe d'hommes bourrus et en recherche d'efficacité, Dominique participait à des réunions d'entrepreneurs débutants en sachant tirer le meilleur de tout sans jamais évoquer le moins bon. Tertio : Diateino édite, en Français, des auteurs comme Guy Kawasaki et Seth Godin dont les livres donnent du courage pour le pilotage de l'entreprise.

Parler d'Opus Rouge, le projet de Anne-Valérie Rocourt est plus délicat pour moi. L'univers de la décoration et le sens du beau ne sont pas des qualités très travaillées chez le gestionnaire comptable que je reste. Je mets "quatre bleus" au blog d'Opus Rouge. A propos, Anne-Valérie est-ce un nègre(2) qui définit si bien les couleurs sur le blog Opus Rouge ?

Enfin, parlons du blog d'Isabelle Prigent sur le thème de la communication. Comme pour Stéphanie, j'ai découvert la prose d'Isabelle dès ses touts débuts de blogueuse. J'y ai trouvé la plume sensible et efficace d'une auteure bien dans son époque. Le blog d'Isabelle est souvent très documenté. Je m'y plonge pour sonder l'humeur d'une trentenaire communicante, au fait de ce qui se fait. Mes billets préférés restent cependant ceux où Isabelle débride sa plume et nous livre un peu d'elle même : partager un zeste d'indignation, révéler l'absurde, voire le mesquin est un devoir quand on tient un blog. Merci pour cela Isabelle.

Dis-mois quel blog tu lis je te dirai qui tu es ? Voilà, donc "ami" lecteur, tu en sais un peu plus, même si ma veille me conduit vers foison d'autres sources très utiles.

(1) In the real Life, dans la vraie vie
(2) politiquement incorrect, mais "gost writer" ça ne le faisait pas.

Commentaires

1. Le mercredi, 26 mai 2010, 23:12 par Thierry Goemans

A la réflexion, après relecture, précisons, si besoin en est qu'Anne-Valérie Rocourt n'est en rien suspecte de sous-traiter la rédaction de son blog à un nègre. Je n'ai pas résisté à jouer sur le sens strict du (vilain) terme nègre = "homme de couleur" dans le contexte d'Opus Rouge.

Ceci dit, déléguer la communication de sa marque ou de son entreprise à un rédacteur professionnel est une solution tout à fait efficace, pour ceux qui n'ont pas le temps d'écrire eux même.
Dominique, Isabelle, Anne, cités ici devraient m'approuver, en pro de la com' qu'ils sont. J'en profite pour saluer une autre freelance amie, Florence Durif, plume secrète de ses clients et ... personne haute en couleur (décidément, je suis incorrigible).

2. Le samedi, 29 mai 2010, 12:14 par Dominique Gibert

Je découvre ce billet à l'instant. Merci Thierry, sympathie partagée, et j'apprécie beaucoup tes billets.

3. Le lundi, 31 mai 2010, 22:12 par Isabelle

Merci Thierry pour tes jolis mots ;-)
Comme nous partageons la plupart de nos amis, je vais vite jeter un coup d'oeil aux blogs d'Anne-Valérie et de Dominique G., que je ne connais pas encore, mais j'ai confiance en tes choix (un homme de chiffres ne se trompe jamais, forcément !)