Consultant formateur indépendant en gestion des entreprises, associations et syndicats professionnels.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - startup

Fil des billets

jeudi, 26 janvier 2017

Tout ce que l’école n’apprendra jamais à un entrepreneur

etudiant_puis_entrepreneur.png
Le passage soudain de la vie d’étudiant à la vie en entreprise est un changement brutal. Chacun le vit à sa façon et il est difficile de s’y préparer. Le choc est sans doute encore plus violent pour ceux qui, choisissant la voie de l’indépendance, s’installent à leur compte ou créent une entreprise dès leurs études terminées. Voici ce qui change lorsqu’on passe du statut étudiant à la vie d'entrepreneur.

Ecole buissonnière interdite

S’il est possible à l’étudiant de sécher des cours sans forcément compromettre sa réussite scolaire, il n’en va pas de même pour l’indépendant ou le dirigeant de startup. Le jeune patron devra travailler assidument et régulièrement pour réussir à installer son business. Aucune jeune pousse ne réussit si son gestionnaire s’implique insuffisamment. Le dilettantisme est d’autant plus néfaste quand l’entrepreneur est aussi employeur : il se doit d’être exemplaire dans son engagement.

Parer à l’imprévu c'est la routine !

Rien à l’agenda pour ce samedi matin ? Vous aviez planifié une grasse matinée pour récupérer les heures de sommeil en retard accumulées au cours de la semaine ? Et une nuit sur le dancefloor pour oublier le stress ? En tant que dirigeant d’entreprise vous êtes soumis au « calendrier de la nécessité ». Ce qui signifie que vous n’irez peut-être pas dormir en sortant de boîte de nuit, si un évènement non programmé vous oblige à agir d’urgence pour arranger vos affaires.

Votre entreprise est une maîtresse exigeante

Finies les longues pauses pendant lesquelles les étudiants prennent du bon temps sur le campus, finies les périodes de vacances interminables et les mois de césure. L’entreprise, surtout en période d’amorçage est comme une femme amoureuse : elle ne vous lâchera jamais la grappe. Le jeune entrepreneur, occupé par le lancement de son produit et le suivi de son business plan doit s’attendre à renoncer à vivre comme ceux de ses camarades d’école qui, ayant choisi la voie du salariat, disposent de loisirs programmés et d’une relative insouciance, une fois les heures de bureau passées.

L’organisation séquentielle de vos objectifs devient impossible

Lire la suite...

mardi, 3 novembre 2015

La complémentaire santé obligatoire, aussi dans les petites entreprises

Au 1er janvier 2016, tous les employeurs devront avoir proposé une mutuelle santé à leurs salariés : une mesure pour favoriser l’accès aux soins pour tous les salariés, y compris ceux des TPE. Questions pratiques et opinions sur le sujet à l'attention des dirigeants de petites entreprises..

COMPLEMENTAIRE_SANTE.png

Si de nombreux employeurs fournissent déjà une complémentaire santé (« mutuelle d'entreprise ») à leurs salariés, et prennent en charge une partie des cotisations (la part du salarié étant retenue sur son bulletin de salaire), la donne change au 1er janvier 2016. A cette date, tous les employeurs (même les TPE) devront proposer une complémentaire santé à tous leurs salariés. Les entreprises peuvent offrir différentes formules de garanties, pour autant que les contrats choisis respectent les minima précisés ci-après.

Qui paie quoi, de la complémentaire santé obligatoire ?

La loi prévoit que les employeurs prennent en charge 50% de la cotisation « mutuelle » de chaque salarié. La prise en charge de la moitié de la prime par l’entreprise est un minimum.

Lire la suite...

mardi, 30 septembre 2014

Psychologie d’entreprise en période budgétaire


A moins que vous soyez en entreprise unipersonnelle, le processus budgétaire est un travail collaboratif. C’est une bonne nouvelle : ensemble, on va plus loin. Mais, qui dit travail d’équipe pense organisation : il va falloir définir des formats de documents, des délais à respecter et des lignes directrices communes. Autant dire qu’il va falloir motiver les troupes.

Une petite entreprise a-t-elle besoin d'un budget ?

Le budget annuel de l’entreprise peut être rédigé dès que la stratégie de l’entreprise est définie. Il s’agit de faire la liste des ressources nécessaires pour que l’entreprise ait les moyens d’atteindre les objectifs fixés pour une période donnée.
La réalisation du budget nécessite une implication forte de la part des dirigeants de TPE et de PME. C’est du temps passé, le plus souvent hors de la zone de confort des intervenants (merci pour ce moment). Des compétences financières et managériales entrent alors en jeu, en plus des compétences "métier" du chef d'entreprise agile.

Il y a certainement plein de raisons de ne pas établir formellement un budget annuel détaillé dans une petite entreprise.

Lire la suite...