Consultant formateur indépendant en gestion des entreprises, associations et syndicats professionnels.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Adjuvamus

Fil des billets

mercredi, 18 juillet 2018

Adjuvamus fête ses 10 ans

26994167_2012291782385519_4235526416353098553_n.jpg
C'est en juillet 2008 que Thierry Goemans a fondé Adjuvamus Management Support. D'abord société de service de DAF externalisée, l'entreprise est aujourd'hui un organisme de formation référencé Datadock, mais aussi un cabinet de conseil en matière de performance et de gestion des organisations.

"Après 10 ans dans cette aventure entrepreneuriale, je me lève chaque matin comme si tout restait à construire : tous les matins, ma seule obsession est de préserver le taux de satisfaction des clients." (Thierry Goemans)

Lire la suite...

mardi, 2 septembre 2014

Dirigeants d'entreprise : quelle est votre formation en gestion ?

Certains entrepreneurs ont eu une formation initiale en gestion et finances. Ces matières, comme la comptabilité, ne sont pas toujours le meilleur souvenir de leur vie d’étudiant. Pourtant, tous ceux qui portent une petite entreprise à bout de bras ont intérêt à maîtriser leur gestion, leur comptabilité et leur reporting. L'efficacité du pilotage de l'entreprise en dépend.


Les marchés sont difficiles à conquérir et les marges sont souvent étroites. Le risque est de perdre de l'argent sans s'en apercevoir si le suivi de la rentabilité et de la trésorerie sont imprécis.

Dans le meilleur des cas, quand bien même vous exploitez un filon hyper-rentable, des lacunes dans la gestion pourraient vous empêcher de concrétiser des investissements ou d’autres opportunités de développement. 
Une gestion approximative conduit toujours au gaspillage. De surcroît, le désordre nuit à la réputation de l'entreprise.

Lire la suite...

mercredi, 15 avril 2009

La respiration du daf freelance

Le moins qu'on puisse dire c'est que le développement d'Adjuvamus, conjointement au lancement d'une activité de télésecrétariat a été un tantinet prenant. Je me suis reconnu, ces derniers mois dans tous les travers de l'entrepreneur en phase d'amorçage. Tous ces pièges sont si connus qu'on se demande pourquoi on y succombe parfois : isolement, communication erratique, perte de confiance (passagère) sur la pertinence de l'offre de sous-traitance administrative pour les petites entreprises, sentiment de ne pas en faire assez. J'en passe, les dirigeants de petites structures complèteront la liste mentalement.

Stop! Pendant une cinquantaine d'heures je me suis mis en vacances pour une chasse aux oeufs en famille, un visite de Bruges, l'une des Venise du Nord et un retour sur la Côte Belge, à l'ambiance si particulière, sans doute impalpable pour l'étranger. J'y ai tant de souvenirs, des émois de jeunesse, lorsque j'y encadrais des enfants en vacances. Mes enfants ont fait du cuisse-tax, ces voitures à pédales, louées à l'endroit même ou j'en louais par dizaine pour des groupes de colo, il y a presque un quart de siècle ! Si peu de choses ont changé, à part moi.

Un retour en IDF par le chemin des écoliers et le vieux Lille et s'en était déjà fini de notre week-end ensoleillé en Belgique.

Voilà ma respiration à l'occasion du week-end de Pâques. Et vous, comment faites-vous pour évacuer la pression. Arrivez-vous à vous déconnecter facilement du business pour vous immerger dans les joies de la famille ?

jeudi, 2 avril 2009

La Terre tient salon

Cette semaine est officiellement celle du développement durable. Le développement durable est une notion que j'ai longtemps assimilé l'images d'écolos un peu marginaux qui en voulaient à la Terre entière de prendre des douches chaudes et pire parfois des bains, de prendre la voiture plutôt que le train, et toutes ces choses qui font culpabiliser de vivre dans un environnement confortable.

Avec la crise, qui nous remet tous en question, je me dis aujourd'hui que le but de l'existence, dans ce qui nous constitue essentiellement, c'est quand même la perpétuation et l'évolution des espèces, dont l'Homme.

Je m'interroge donc sur les comportements, individuels ou grégaires qui font ou qui ont fait que beaucoup ont perdu le sens premier de l'existence en cédant à des systèmes de vue à court terme. Partant de là, la petite participation d'Adjuvamus à la semaine du développement durable sera de vous rappeler quelques principes plutôt simple, à appliquer le plus souvent possible dans votre village économique.

  • * Manger des fruits et légumes de saison
  • * Privilégier les produits certifiés Bio
  • * Apprendre à décrypter les étiquettes et labels
  • * Ne pas laisser mes appareils en mode "veille"
  • * Utiliser un cabas réutilisables pour les courses
  • * N'imprimer que ce qu'il est indispensable d'avoir sur papier
  • * Acheter les produits présentant le moins d'emballages
  • * Trier vraiment les déchets
  • * Aérer régulièrement mes lieux de vie
  • * Acheter dès maintenant des ampoules basse consommation
  • * Equiper mes robinets de réducteurs de débit
  • * Isoler les ouvertures de mon logement
  • * Parler développement durable autour de soi
  • * Utiliser les modes de transports les moins polluants
  • * Conduire la voiture en souplesse
  • * Privilégier les douches
  • * Préserver la nature : ne prélever ni plantes ni animaux dans leur milieu naturel

Beaucoup de ces comportements sont naturels pour une part croissante de personnes. A nous de jouer En tout cas, Adjuvamus on ne gaspille ni l'énergie, ni votre argent!