Consultant formateur indépendant en gestion des entreprises, associations et syndicats professionnels.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les entrepreneurs n'ont jamais de problèmes

La vie d'entrepreneur, de travailleur indépendant ou de chef d'entreprise est une tentation largement répandue chez tous ceux, jeunes ou moins jeunes, qui désirent prendre leur destinée en main, dans un monde où les incertitudes nombreuses génèrent bien des angoisses. Cesser le suivisme obligé du salarié pour passer à l'action et devenir maître de ses succès et responsable de ses échecs ? Créer ou reprendre une entreprise est une aventure passionnante, pour ceux qui sont prêts à en assumer toutes les conséquences. L'entreprise est une maîtresse exigeante! Autant bien se préparer, car, une fois jeté à l'eau, il va falloir nager... par tous les temps.

J’ai classé les erreurs qui viennent fréquemment freiner l’amorçage des jeunes entreprises en cinq catégories :

Erreurs de jeunes dirigeants d'entreprises

1. Associés : gare au casting manqué

  • Je m'associe avec un ami enthousiaste. Une fois au pied du mur, celui-ci ne sais ou ne peux rien faire.
  • On s'associe entre clones plutôt qu’avec des personnes dont les compétences se complètent.

Dans le premier cas, l'association va tourner court car les critères qui l'ont motivée n'étaient pas les bons, dans le second cas, l'absence de diversité prive l'entreprise de la vision complémentaire que peuvent s'apporter des actionnaires issus d'univers variés.

2. Tout créateur a gardé sa naïveté infantile

  • Ce créateur d'entreprise manque d’objectivité sur les faiblesses du projet et traite de Cassandre les mécréants qui osent lui en parler.
  • Il ou elle lance une société (une SAS ;) ) sans avoir validé un business model.
  • Une fois lancé, il ou elle rechigne à « faire autrement » quand les choses ne fonctionnement pas.
  • Cet entrepreneur qui bosse tout le temps : mieux vaut trouver du temps pour laisser travailler l’imagination et reprendre du souffle.

L'insolence créative a des limites : l'esprit d'entreprise ne peut se suffire à lui même. L'entreprise qui réussit est un système réfléchi.

3. Les erreurs de stratégie

  • Le paranoïaque : reste isolé des réseaux de peur de se faire voler son concept.
  • L'incohérent : n'utilise pas son propre produit, c’est-à-dire qu'il ne le connaît pas « intimement ».
  • Le geo-trouve-tout : n'a en catalogue qu’un type de produits ou services sur lequel aucun investisseur n’a jamais misé un sou.
  • L'optimiste : qui n'a pas prévu, dès le projet initial, l’hypothèse d’un plan B, avec une seconde levée de fonds : l’amorçage ne réussit pas souvent aussi vite qu’on aimerait.

L'exalté n'est pas prêt de lancer son business, ni de lever des fonds.

L’entrepreneur est une personne dont l’efficacité professionnelle se mesure par sa capacité à trouver des solutions : "L'entrepreneur est une personne qui se jette par la fenêtre et qui invente le parachute pendant la descente".

4. Les erreurs commerciales

  • J'attends que mon produit soit parfait, donc je traîne avant de le mettre sur le marché, même en version bêta. Je me prive ainsi des précieux early-adopters.
  • Je m'engage contractuellement avec un client sur des promesses que je ne suis pas certain de tenir : gare aux pénalités.

Le client est roi, et, de nos jours, même les rois zappent.

5. Les erreurs de gestion

  • Ne pas avoir de tableaux de bord, ni d'indicateurs-clés pour le pilotage de l’entreprise.
  • Ne pas demander un minimum de conseils à l'extérieur de l'entreprise.
  • Ne pas vérifier la santé financière des partenaires-clé.
  • Ne pas gérer le recouvrement (cash is king).

Les réseaux et consultants existent et perdurent pour une bonne raison : ils sont nécessaires car le pilotage de l'entreprise pérenne repose sur les épaules d'un entrepreneur curieux et qui sait s'entourer utilement.

Conclusion :

Les problèmes auxquels les entrepreneurs sont quotidiennement confrontés dans la vie des affaires sont innombrables... et incessants. Avoir son propre business, c'est génial, mais l'entreprise est une maîtresse exigeante, qui va bouleverser votre vie.