Consultant formateur indépendant en gestion des entreprises, associations et syndicats professionnels.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Votre politique de crédit clients est-elle adaptée ?

credit_manager.jpg La gestion de la trésorerie et la régularité des encaissements clients sont des clés de succès pour votre entreprise. Le taux d'échu est un indicateur-clé concernant le cycle d'encaissement et donc de trésorerie. La définition d'une politique de crédit clients doit vous aider à minimiser les cas d'encaissement tardif ou de sinistres liés à des impayés.

Rapporté au total des créances clients à un moment donné, le taux d'échu donne une indication précise de la manière dont votre entreprise reçoit les paiements de ses clients. Au plus le taux d'échu (rapport entre le total des créances et le total des créances dont l'échéance d'encaissement est dépassée) est important, au plus votre entreprise a d'argent "dehors". En effet, sont dites échues, les sommes qui devraient déjà être sur le compte bancaire de l'entreprise mais qui n'y sont pas encore, faute de règlement par les clients dans les délais prévus.

Pas facile de qualifier votre "balance âgée" clients en fonction de données statistiques ? Certes, alors ne retenez qu'un chiffre : le retard de paiement moyen, en France, est de 11 jours pour une moyenne européenne de 14.

Les statistiques concernant des entreprises très différentes, sachez faire la part des choses : votre entreprise est unique et ce qui compte c'est qu'elle ne soit jamais en manque de trésorerie... à cause de ses ventes. Réfléchissez à la manière de raccourcir le temps qui passe entre le moment où les clients achètent et le moment où ceux-ci paient leur factures.

Naturellement, le meilleur modèle économique est celui où chaque client paie comptant, voire d'avance, mais évidemment ce n'est pas toujours l'usage. Dans ce cas, mettez en place une politique de crédit clients visant à limiter le risque de voir des clients ne pas honorer leurs dettes à temps, ou même ne pas les payer du tout.

J'ai mis au point un cours très demandé (c'est normal, l'argent des clients est la source d'argent la plus naturelle et la moins chère pour une entreprise) concernant la prévention et la remédiation à l'impayé clients. Toute une palette de bonnes pratiques pour vous donner la technique propre au métier de credit manager, en français gestionnaire du risque clients.

Si vous voulez aller plus loin sur le sujet des délais de paiements inter-entreprises, voici de quoi nourrir votre réflexion d'entrepreneur et/ou de credit manager :

  • La LME (Loi de Modernisation de l'Economie) encadre les délais de paiement interentreprises
  • En France, seule une entreprise sur trois règle ses factures à l'échéance convenue.
  • 38% des entreprises de l'hexagone règlent leurs factures avec un retard compris entre 1 et 15 jours (dans la moyenne européenne les retards de cette ampleur ne concernent que 28% des transactions).

En revanche, la France se distingue des autres pays de l'Union Européenne avec le plus faible taux de longs retards de paiement : seuls 5% des paiements émis par des entreprises françaises sont effectués avec un retard supérieur à 30 jours. Si vous exportez retenez que les clients allemands ou hollandais sont bons payeurs, quand les portugais détiennent le record de 25 jours de retard moyen.