Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vous auriez fait la même chose pour moi

Ce jeudi à l’ESCP Paris j’ai assisté à une conférence de Guy Kawasaki.

Adjuvamus Management Support m’a bien occupé ces derniers mois. Aussi l’invitation de Dominique Gibert, dirigeante de Diateino, maison d’édition de Guy Kawasaki pour la francophonie était une respiration de choix pour l’entrepreneur que je suis.

Guy Kawasaki - art de l'enchantement

L’auteur de L’Art de se lancer et de La Réalité de l’Entrepreneuriat nous a fait son show, tout à fait simple, mais tellement efficace. Parmi les pépites délivrées avec son légendaire humour on notera simplement :

Lorsqu’on vous remercie pour un service rendu, répondez « Vous auriez fait la même chose pour moi ». Cela remet l’interlocuteur à égalité avec vous et induit que vous accepteriez la réciprocité.

« Lâchez toujours tout pour faire en premier ce que le boss (client) veut. »

« Ne faites pas faire par les autres ce que vous ne feriez pas vous même. »

Et surtout « Money makes enchantement suspect ».
Ce qui doit revenir à dire qu’être entrepreneur c’est vendre d’abord un produit ou un service de rêve avant d’être intéressé par l'argent du prospect.

Et encore, comme la vie de l’entreprise, ce n’est quand même pas toujours tout rose : « Délivrez tôt les mauvaises nouvelles ». Les solutions viendront plus vite.

Une conférence, au cours de laquelle j’ai pu vérifier que mon anglais était toujours opérationnel. A moins que ce soit le phrasé de Guy qui soit particulièrement accessible...

A propos d’accessibilité, Guy Kawasaki nous a encore recommandé de personnaliser nos présentations. Pour lui, ce fut simple : la photo d’un sandwich bien français à côté de son Mac, la promesse d’avoir travaillé à la rédaction de « L’art de l’Enchantement » depuis Paris et deux ou trois boutades à l’attention d’un représentant de la famille Peugeot, assis au premier rang ont suffi à faire oublier que toutes les autres anecdotes de Guy Kawasaki ont -logiquement- pour référence les USA.

J’ai bien aimé, enfin, la première des questions issues du public, à la fin de la conférence : « J’ai lu deux de vos livres, est-ce la peine que j’achète « L’art de l’enchantement » ? « Yes » répondit simplement maître Guy. L’auteur de cette question malicieuse pensait sans doute comme certains que Guy n’a rien inventé et que ses idées sont simplistes. Je me souviens avoir dit cet après midi à Dominique Dufour qu’exprimer avec humour et conviction des concepts de bon sens mais pas si facile à mettre en œuvre n’était sans doute pas si évident. Sinon il y aurait des millions de business angels comme Guy Kawasaki.

Lorsque Guy a dit que la récession était une aubaine pour les start-up car ni le personnel, ni la communication, ni rien n’était cher pendant la crise, j’ai demandé à Anne-Valérie Rocourt si même l’immobilier professionnel parisien n’était pas cher ces temps-ci. Anne-Valérie qui doit bien m’aimer à daigné sourire à ma blague pas drôle (N’est pas Kawasaki qui veut).

Une dernière anecdote : En sortant du café ou nous avons débrieffé avec Jean-Marc Tora, Anne-Valérie Rocourt est retournée à l’ESCP, mue par une intuition toute féminine : Guy Kawasaki en avait fini avec la longue file d’admirateurs en quête d’autographes. La boss d’Opus-Rouge, s’est débrouillée pour avoir Guy pour elle toute seule. Anne-Valérie ne m'a pas dit si l’idole a signé sur la « Une de couv », ou en page intérieure. D’après Guy Kawasaki, la dédicace en « Une » serait plus pratique pour « se la péter » !

Guy Kawasaki - ESCP Paris Avril 2011 - video

Commentaires

1. Le jeudi, 7 avril 2011, 22:01 par Anne-Valerie

Le gourou a signé sur la couverture, et une dédicace rien que pour moi. Je lui ai promis la réciproque, le jour où moi aussi je publierai mon dixième best seller...

2. Le vendredi, 8 avril 2011, 10:42 par Thierry

@Anne-Valérie!
Que d'esprit, bravo! Tu l'as invité à l'apéro-rouge, la semaine prochaine ?

3. Le vendredi, 29 avril 2011, 11:14 par travailler chez soi

J'ai aimé ses cours très i temps much.Last parlé avec lui fut un réel plaisir.