Thierry Goemans est consultant et formateur indépendant en gestion des organisations; il dirige Adjuvamus et Formation-Compta-Tout-pour-Entreprendre.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

2017 année blanche pour l'impôt sur le revenu des indépendants ?

Les revenus de l’année 2017 ne seront pas imposables. Ce n'est ni une blague ni un cadeau du fisc. La mise en place du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, en 2018, fait que, si l'Etat recouvrait, sur 2018, les impôts que les particuliers lui doivent sur leurs revenus de 2017 et aussi un prélèvement sur leurs revenus 2018, les contribuables devraient payer deux ans d'impôt en même temps. Le crédit d'impôt pour la modernisation du recouvrement (CIMR) a été mis en place pour éviter une situation inimaginable.

Le prélèvement à la source de l'IR, à partir du 1er janvier 2018 suscite de nombreuses questions. Comme les revenus ordinaires de 2017 des contribuables ne serviront pas de base à l'IR, il paraîtrait possible pour les travailleurs non-salariés d’augmenter leurs revenus lors de cette année dite « blanche ». Mais le fisc a bien prévu de contrôler et sanctionner les revenus qui seraient artificiellement gonflés. L’excédent de revenu par rapports aux années précédentes soit imposé.

Les réductions et crédits d’impôt acquis en 2017 resteront, de même, conservés par les contribuables. Il sera possible de les répercuter sur 2018 mais ces avantages ne seront pas cumulables avec ceux de 2018, il y aura donc un décalage dans le temps de l’application de ces aides fiscales. Cette règle est aussi bien valable pour les crédits d’impôts relatifs à l’emploi d’une personne à domicile que pour les programmes immobiliers de défiscalisations.

lire sur le même sujet : prélèvement libératoire de l'impôt sur le revenu