Consultant formateur indépendant en gestion des entreprises, associations et syndicats professionnels.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Aide à l’embauche PME : 4000 euros par salarié : prolongation jusqu'au 30 juin 2017

La prime à l'embauche PME devait s'arrêtér fin 2016. Elle est prolongée pour le premier semestre 2017.
Chaque entreprise ou association qui engage un nouveau salarié rémunéré jusqu’à 1 900 € brut mensuels, bénéficie durant les 2 premières années du contrat, d’une prime trimestrielle de 500 €, soit 4 000 € au total. C’est peut-être une urgence pour votre entreprise  : ce dispositif vaut donc pour les embauches réalisées avant le 30 juin 2017.

prime_embauche_pme_2017.png
 
 
 

Le dispositif dit "Aide à l'embauche PME" concerne tant les embauches que les passages en CDI, les CDD de 6 mois et plus, ou les contrats de professionnalisation d’une durée supérieure ou égale à 6 mois réalisés par des entreprises ou des associations de moins de 250 salariés.

L’aide à l’embauche consiste en une prime versée si les salaires des personnes recrutées sont d’un montant inférieur à 22 877 euros bruts annuels pour 35h/semaine.

Cette prime est cumulable avec l'ensemble des autres dispositifs d’aide au recrutement existants : réduction générale bas salaire, pacte de responsabilité et de solidarité, crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), contrat de professionnalisation, aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACCRE), aides des collectivités territoriales…

Pour demander l'aide à l'embauche PME 

  1. Remplir, imprimer et signer le formulaire Cerfa de demande de prise en charge. Ce formulaire Cerfa est téléchargeable sur  www.travail-emploi.gouv.fr/embauchepme
  2. Transmettre l’imprimé de demande à l’Agence des services et de paiement (ASP) dont vous dépendez (les coordonnées sont sur le formulaire de demande).
  3. Transmettre à l’ASP dans les trois mois suivant chaque fin de trimestre le bulletin de salaire, le contrat de travail et le RIB).

Notre avis : rapporté au contraintes et coûts qu’un contrat de travail représente pour l’employeur, 4000€ (ou 500 euros par trimestre) ne sont pas forcément suffisamment incitatifs pour provoquer des embauches massives dans les TPE et PME, mais, si votre entreprise agile a décidé de consolider son effectif, ce serait dommage de passer à côté de cet apport de trésorerie.