Consultant formateur indépendant en gestion des entreprises, associations et syndicats professionnels.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Gestion - entreprise agile

conseils pratiques pour la gestion des entreprises

Fil des billets

jeudi, 9 mars 2017

Les entrepreneurs n'ont jamais de problèmes

La vie d'entrepreneur, de travailleur indépendant ou de chef d'entreprise est une tentation largement répandue chez tous ceux, jeunes ou moins jeunes, qui désirent prendre leur destinée en main, dans un monde où les incertitudes nombreuses génèrent bien des angoisses. Cesser le suivisme obligé du salarié pour passer à l'action et devenir maître de ses succès et responsable de ses échecs ? Créer ou reprendre une entreprise est une aventure passionnante, pour ceux qui sont prêts à en assumer toutes les conséquences. L'entreprise est une maîtresse exigeante! Autant bien se préparer, car, une fois jeté à l'eau, il va falloir nager... par tous les temps.

J’ai classé les erreurs qui viennent fréquemment freiner l’amorçage des jeunes entreprises en cinq catégories :

Erreurs de jeunes dirigeants d'entreprises

1. Associés : gare au casting manqué

  • Je m'associe avec un ami enthousiaste. Une fois au pied du mur, celui-ci ne sais ou ne peux rien faire.
  • On s'associe entre clones plutôt qu’avec des personnes dont les compétences se complètent.

Dans le premier cas, l'association va tourner court car les critères qui l'ont motivée n'étaient pas les bons, dans le second cas, l'absence de diversité prive l'entreprise de la vision complémentaire que peuvent s'apporter des actionnaires issus d'univers variés.

2. Tout créateur a gardé sa naïveté infantile

Lire la suite...

jeudi, 2 mars 2017

Déductibilité des frais de repas des dirigeants d’entreprise

frais_de_repas.png
Les indépendants (gérants ou présidents de sociétés, TNS ou professions libérales) engagent des frais de repas à proximité de leur lieu de travail, quand celui-ci est éloigné de leur domicile. L’enregistrement de ces notes de frais dans les charges est admis, mais avec une limite en euros, par repas. Nous vous donnons les critères valables en 2017 concernant la prise en compte de frais de repas dans les charges de l’entreprise.

La règle définie dans cet article concerne les frais de repas, disons le déjeuner, qu’un dirigeant d’entreprise ou un travailleur indépendant, prend à côté de son lieu de travail. Il peut s’agir d’achats à emporter ou de repas pris sur place, dans un restaurant. En 2017, pour les repas pris à proximité du lieu de travail, la dépense incluse dans les charges professionnelles ne peut excéder 13,65 euros par repas pour être admise par le fisc. Le calcul de la part déductible doit donc être fait pour chaque justificatif de dépenses. C’est un peu contraignant mais obligatoire : nous donnons des exemples ci-dessous .

La règle de base : un calcul pour chaque repas

Comme toutes les charges, leur déductibilité est subordonnée à la présentation d'un justificatif en bonne et due forme. L’administration plafonne la charge par repas à 18,40 euros, sur lesquels il convient de déduire 4,75 euros. Ces 4,75 euros correspondent, pour 2017, au prix que vous aurait coûté un casse-croûte si vous étiez rentré le prendre chez vous.

Comme d’habitude, cette règle simple est complétée par des normes supplémentaires …

Lire la suite...

vendredi, 24 février 2017

Pilotez votre entreprise grâce au tableau de bord

KPI_CRM.jpg
Les décisions de gestion stratégique doivent être prises sur la base de données objectives. Pour pouvoir vérifier la bonne marche de vos affaires et prendre les décisions de gestion adaptées à la situation, vous devez pouvoir compter sur des indicateurs fiables, issus d’informations de masse vérifiées et complètes. L’ensemble des indicateurs-clés facilitant le pilotage de votre entreprise composent son tableau de bord.

Comme dans une voiture, le pilote de l’entreprise doit pouvoir se fier à son tableau de bord pour vérifier si son entreprise tient le cap prévu (le fameux prévisionnel ou budget), ou si des actions correctrices doivent être envisagées pour revenir sur la trajectoire idéale.

Réglage du tableau de bord

Il n’y a rien de pire qu’un tableau de bord qui présente des informations erronées. Aussi, s’il n’y avait qu’un conseil à donner, c’est de ne pas fixer la stratégie de l’entreprise en suivant des indicateurs qui ne seraient pas basés sur des données de masse vérifiées, par l’exercice du contrôle interne. Le contrôle interne permet de vérifier si les flux d’informations (chiffrés et autres) enregistrés correspondent bien à la réalité du vécu de l’entreprise, sans erreurs d’imputations ni omissions.

En tant que conseils de dirigeants, lorsque la procédure d’élaboration et de mise à jour du tableau de bord d’une entreprise ne paraît pas absolument limpide, je préfère “piloter à vue”. Comme dans la conduite d’un véhicule le pilotage à vue est difficile lorsque l’environnement est perturbé, mais je préfère avancer doucement que de foncer en suivant aveuglément des indicateurs dont l’étalonnage n’est pas garanti.

Quels indicateurs-clé suivre ?

Lire la suite...

jeudi, 2 février 2017

Régimes sociaux des dirigeants d'entreprises

Regime_social_des_dirigeants.pngLes dirigeants d'entreprises ont un régime social spécifique. Celui-ci est différent du statut social attaché à la personne des salariés ou des agents du service public. Le statut social du dirigeant d’entreprise dépend de la forme juridique de la structure qu’il dirige et de l’importance de sa participation éventuelle dans le capital. Quels sont les choix possibles pour les dirigeants ? Droit au chômage, cotisations maladie, caisses de retraite, qui à droit à quoi, en tant que dirigeant d’entreprise ?

En cas de création d’entreprise, le choix du régime social des dirigeants devrait être étudié avant la détermination de la forme juridique retenue pour l’entreprise elle-même. Dans les sociétés de personnes, le dirigeant est désigné sous le vocable de gérant, dans les sociétés de capitaux, le mandataire social est en général désigné comme président ou PDG. Faisons le tour des statuts sociaux qui s’appliquent aux dirigeants d’entreprises ?

Dirigeants assimilés-salariés

Le statut « assimilé-salarié » concerne les dirigeants d’entreprises qui cotisent aux mêmes caisses sociales que s’ils étaient salariés de leur entreprise (la subordination à un supérieur déterminant le statut de salarié). Comme les salariés, les dirigeants assimilés salariés sont rattachés au régime général de la sécurité sociale. Ils cotisent aux mêmes taux que s’ils étaient salariés de leur entreprise, à quelques importantes nuances près...

Pas de cotisations à Pôle Emploi en l’absence de subordination

Lire la suite...

jeudi, 12 janvier 2017

Le tableau de bord des indicateurs de performance

kpi.jpgChaque dirigeant d’entreprise, chaque travailleur indépendant devrait disposer d’un tableau de bord lui permettant de suivre les indicateurs-clés qui l'aideront à piloter finement son entreprise et d’anticiper sa gestion stratégique. Des impératifs de gestion existent indépendamment de la taille et de la nature de l’activité d’une organisation. Aussi, tous les chefs d’entreprises devraient se doter d’outils de pilotages qui leur permettent d’objectiver la vision qui est la leur de la marche des affaires.

Le manque de temps, la pression, les fluctuations du moral et la fatigue impactent le jugement de chacun ; les dirigeants d’entreprises n’échappent pas à la règle et, comme les décisions de gestion stratégiques reposent sur leurs épaules, il est important qu’ils aient réfléchi aux indicateurs-clés qui les aideront à prendre les bonnes décisions, parfois contre vents et marée.

Savoir s’entourer pour bâtir le tableau de bord de l’entreprise

Si le chef d’entreprise est le décideur suprême, il lui est recommandé de savoir écouter et prendre conseil pour l’élaboration d’un tableau de bord pertinent, facile à lire et facile à mettre à jour.

Ne comptez pas sur le blog du DAF indépendant pour vous conseiller la mise en place d’une usine à gaz, dont l’actualisation et la rigidité seraient incompatibles avec les moyens de votre entreprise. Chez Adjuvamus Management Support, nous accompagnons les dirigeants pour l’élaboration et la mise à jour régulière de leurs indicateurs de gestion, en respectant les spécificités propres à leurs habitudes et à leur environnement professionnel ; en effet, un tableau de bord inadapté à celui qui le lit est un investissement inutile.

Pas de tableau de bord sans stratégie explicite

Lire la suite...

jeudi, 8 décembre 2016

Les contrats de travail aidés : les contrats uniques d’insertion

CUI.jpg
Les contrats aidés permettent aux entreprises de recruter la main d'oeuvre dont elles ont besoin en bénéficiant de mesures d'allègement des coûts salariaux. Cet article évoque les contrats uniques d'insertion (CUI) destinés à l'embauche de personnes rencontrant des difficultés d'accès à l'emploi.

Après notre étude des des contrats de travail en alternance, nous allons détailler ici trois contrats uniques d’insertion (CUI) :

  1. le Contrat initiative emploi,
  2. le Contrat Emploi Starter (réservé aux jeunes)
  3. le Contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE).

Lire la suite...

- page 2 de 17 -